Jean-Marie FaureQui n’a pas assisté à la conférence CESAMES qui s’est tenue “La Maison des Arts et Métiers”? Selon moi, tout le gratin de l’Architecture des systèmes et de l’Architecture d’entreprise était présent, tant l’endroit était bondé et a mobilisé plus de sièges que prévus. Pourquoi un tel succès? CESAMES est une association qui promeut une vision originale de l’Architecture. Elle considère les architectes de systèmes, les architectes d’entreprise, les architectes temps réel comme ayant des pratiques et des méthodes communes.

Les architectes sont des personnes spéciales qui mettent au point leurs propres méthodes et sont réticents à en discuter. Mais, quand cela vaut la peine et que c’est possible, ils ne refusent pas de regarder ce qui se passe dans la cuisine des voisins. Au vu de la foule, il semble que la cuisine CESAMES est appréciée comme peut en témoigner son site web. En outre, pendant les présentations, CESAMES est apparu comme une équipe soudée, toujours prête et enthousiaste à partager son engagement dans l’architecture. Parce qu’elle partage la conviction qu’il s’agit d’un défi majeur du XXIe siècle.

La conférence était originale. Peu de présentations traditionnelles, à l’exception du célèbre professeur Jacques Printz qui a parlé de l’architecte face à l’incertitude et au chaos. La plupart de la conférence a été consacrée à 2 groupes de travail : sur un cas d’architecture système à partir du cas de Claude Féliot (Alsthom Transport), sur un cas d’architecture d’entraprise à partir du cas de Jean-Marie Faure (Crédit Agricole). Chaque participant était censé suivre les  deux.

Très bonne formule d’expérimentation de conception d’architectures qui a fait sentir aux participants combien ils sont proches. Ces sujets ont alimenté les conversations du cocktail de clôture.

De mon point de vue, cette vision est très intéressante et mérite d’être supportée. les praticiens de l’architecture système peuvent aider les architectes d’entreprise à expliquer que leur utilité et leur finalité est de faire face à la complexité des entreprises en fonctionnement  et non pas à la complication des flux de données entre applications.

Et non parmi les moindres mérites, l’équipe réunie autour de Daniel Krob diffuse avec enthousiasme les valeurs d’ouverture d’esprit, de partage des connaissances et des pratiques, et de transparence.   

 

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *